Quelle forme juridique choisir pour des investissements immobiliers ?

Vous souhaitez diversifier vos investissements et vous vous demandez dans quel domaine investir ? l’investissement immobilier représente une opportunité pour vous de générer assez de revenus peu importe votre statut. Cependant il faut choisir une forme juridique adaptée à votre investissement afin de profiter de ces avantages. Découvrez dans cet article la forme juridique pour des investissements immobiliers.

La société civile immobilière (SCI)

La SCI, comme l’indique son nom, concerne les activités immobilières et représente la forme juridique par défaut. Sa constitution nécessite nécessairement un minimum de deux (02) associés. La société étant immatriculée au registre de commerce et des sociétés, elle permet de protéger le patrimoine des associés. Il s’agit de la forme juridique par excellence pour investir dans l’immobilier en tant que société.

A lire aussi : Comment négocier un rachat de crédit immobilier ?

Par ailleurs, la SCI présente des avantages fiscaux intéressants. Une diminution des impôts à titre personnel. En effet, les associés ont la possibilité de reporter sur leur déclaration de revenus, un déficit que réalise la société. Ce faisant, le déficit diminue de façon significative les revenus figurant sur la déclaration ce qui entraîne une diminution de l’impôt dû.

La société A Responsabilité Limitée (SARL) 

La SARL est une forme juridique à caractère commercial. Elle est réglementée par le Code de Commerce ce qui limite la liberté quant à la rédaction des statuts. Pour constituer une SARL, Il faut au moins deux personnes et un nombre maximum de 100 personnes

A lire en complément : Comment rentabiliser un investissement immobilier ?

Ces dernières sont libres de fixer le montant du capital social qu’elles souhaitent inscrire à l’actif de la SARL puisqu’il n’existe pas un capital minimum exigé. Leur responsabilité est relative à leurs apports respectifs. Et elles reçoivent en contrepartie, des parts à hauteur de la valeur de leur contribution.

 La Société par Action Simplifiée (SAS)

Tout comme la SARL, la Société par Actions Simplifiées (SAS) est à caractère commercial. Elle offre une grande simplicité dans les démarches de création, de modification et de dissolution. Le nombre minimum de personnes pour créer une SAS est en principe deux personnes mais vous avez la possibilité de créer une SAS unipersonnelle.

Il n’existe pas un montant minimum pour démarrer mais vous devez tout de même constituer un capital car il est obligatoire. Au moment de la constitution de la société, 50% du capital doit être libéré et le solde dans les cinq (05) années suivantes. Un président doit être nommé pour la gestion de la société qui est soumise à certaines règles.